Hosting – Accueillir le propriétaire

20.10.2017 | Utilisation | Personnel

Le développement de la politique d’accueil des bibliothèques publiques au Danemark

Béatrice Perret Anadi est la directrice-adjointe de la Bibliothèque de la Ville de Bienne depuis le 1er février 2013. Elle a travaillé comme responsable de la lecture publique et des acquisitions à la Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-Fonds. Auparavant, elle a collaboré quelques années à Stadtbibliothek Winterthur. Elle est spécialisée dans le domaine des e-books en bibliothèque publique.
Durant des siècles, les bibliothèques ont été centrées sur les collections. Aujourd’hui, elles optent davantage pour une orientation client.

Lors d’un voyage au Danemark, organisé par l’association professionnelle SAB/CLP, un groupe de bibliothécaires suisses est allé de découverte en découverte au pays d’Andersen. Axé sur les bibliothèques publiques, ce périple nordique nous a révélé de nouvelles conceptions du service « bibliothèque », de la fonction du bibliothécaire et de la place du citoyen-utilisateur de la bibliothèque.
 
D’emblée, il faut noter qu’au Danemark la bibliothèque fait partie de l’offre culturelle de base que toute commune est tenue de fournir. Elle est pensée comme un endroit où le citoyen trouve de l’information mais aussi des possibilités de rencontres. Pour preuve de l’importance de l’aspect social, la grande table à disposition dans toutes les bibliothèques, parfois même avec un coin cuisine.
 
Le taux de fréquentation des bibliothèques au Danemark est de 57%[1], de quoi nous faire pâlir d’envie ! La carte de bibliothèque est aussi la carte de sécurité sociale. Ou vice-versa. C’est dire que la bibliothèque fait absolument partie des prestations de base de l’Etat envers ses citoyens.
 
Un engagement personnel impressionnant
Au sein du réseau des bibliothèques publiques de Aalborg, une politique active d’accueil a été mise en place. Nommée Hosting, cette politique définit l’attitude des bibliothécaires et les actions entreprises chaque jour pour accueillir les différents publics.  Ici, tous les visiteurs sont considérés comme les propriétaires des lieux ! Ce sont par leurs impôts que la bibliothèque est financée. Les bibliothécaires sont les gestionnaires des espaces et des contenus et doivent être des facilitateurs.