Journée durable des bibliothèques

22.11.2022 | Par Markus Jost | Les bibliothèques informent | Biblio2030| Durabilité| Journée des bibliothèques

Pour la première fois depuis la pandémie de Corona, la Journée bernoise des bibliothèques a pu être organisée en présentiel. Pour la deuxième fois, elle s'est déroulée en deux langues et a été consacrée au thème Biblio2030.

Le défi pour les organisateurs était de taille : inciter le plus grand nombre possible de bibliothécaires de tout le canton à participer à la Journée bernoise des bibliothèques, après les restrictions imposées à cause de Corona les années précédentes (une fois la Journée des bibliothèques a été annulée, une autre fois elle a eu lieu uniquement en ligne). De plus, la manifestation a été organisée en deux langues, ce qui a rendu l'organisation encore plus exigeante.

De nombreux invités du monde des bibliothèques suisses ont visité la Journée bernoise des bibliothèques à la HEP BEJUNE à Bienne.

Bibliomedia.jpg
Double présence de Bibliomedia à la Journée bernoise des bibliothèques : Claudia Kovalik (Directrice de Bibliomedia Solothurn) et Laurent Voisard (Directeur de Bibliomedia Lausanne).
 
Comme pour la Journée des bibliothèques en ligne de l'année dernière, le thème était «Biblio2030». Il a été expliqué dans des exposés et des ateliers et concrétisé par des exemples pratiques tirés du monde des bibliothèques.
 

Workshop.jpg
Dans l'atelier «Medienkollektionen Biblio2030» de Claudia Kovalik les participants ont pu élaboré leurs propres idées pour la mise en œuvre d'une collection de médias dans le quotidien de la bibliothèque.

Franziska Baetcke, directrice des Winterthurer Bibliotheken a expliqué en allemand et Amélie Vallonton Preisig, présidente de Bibliosuisse, a expliqué en français le rôle des bibliothèques dans l'Agenda 2030 de l'ONU : L'agenda de l'ONU mentionne explicitement les bibliothèques dans l'objectif n° 16 « Paix, justice et institutions efficace ». On y lit :

« Garantir l’accès public à l’information et protéger les libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et aux accords internationaux. » (16.10)

Le thème de la durabilité a été abordé sous différentes perspectives dans quatre exposés et six ateliers : Chantal Julen de sanu future learning ag a fait dans son exposé un bref voyage de l'idée de durabilité à sa mise en œuvre concrète.
 

Chantal-Julen.jpg
Chantal Julen: Le développement durable par l'efficacité, la cohérence, la suffisance.
 
Dans son atelier, Eva-Maria Maurer a enthousiasmé les participants pour la Leihothek (bibliothèque de prêt) de la Regionalbibliothek Wetzikon ZH : depuis novembre 2022, il est possible d'emprunter une soixantaine d'appareils et d'objets d'occasion, par exemple une fontaine à chocolat.
 

Leihothek.jpg
Eva-Maria Maurer de la Regionalbibliothek Wetzikon explique le projekt de partage «Teilen statt besitzen» (Partager au lieu de posséder).

Les exposés présentés dans l'aula de la HEP BEJUNE à Bienne ont été traduits simultanément par l'interprète Sulpice Piller.


Mathias-Pluss.jpg
Le journaliste scientifique et auteur Mathias Plüss (à gauche) a donné des conseils pratiques pour un style de vie durable dans son exposé «Weniger ist weniger» (Moins, c'est moins).

Parmi les participants, la Suisse romande était très bien représentée, ce qui était probablement lié au lieu du congrès, Bienne.


Junge-Bibliothekarinnen-2.jpg
Du Jura bernois sont venues (de gauche à droite) :
Pauline Berret (Bibliothèque régionale de Tavannes),
Johanna Aebischer (Bibliothèque communale de Court),
Léandre Ackermann (Bibliothèque de Moutier).
 
Il y a eu moins de participant-e-s de la partie germanophone du canton : L'Emmental était représenté par une personne et deux bibliothécaires sont venues de l'Oberland bernois.

Brigitte-Burri-1.jpg
Brigitte Burri de la Regionalbibliothek Spiez (à droite) en conversation avec Theres Schlienger, Bibliothek Buchs SG, qui a dirigé l'atelier « Nachhaltigkeit in Bibliotheken » (Durabilité dans les bibliothèques).
 
L'Oberaargau était bien représentée par un fort groupe de femmes. La Journée bernoise des bibliothèques a également rayonné au-delà des frontières cantonales. Ainsi, quelques bibliothécaires extra-cantonaux avaient fait le déplacement à Bienne.

Langenthal.jpg
Monika Hirsbrunner (devant) et son équipe de sept personnes de la Regionalbibliothek Langenthal ont participé in corpore à la Journée des bibliothèques. Sarah Grin (à droite) de la Bibliothèque publique de Neuchâtel a profité de la proximité du lieu de la journée.
 
Trois ateliers ont été organisés en allemand, deux en français et un en version bilingue. Dans son atelier, Mylène Badoux de la Bibliothèque de Vevey a posé la question « Comment intégrer l’Agenda 2030 dans sa bibliothèque? ». 
 

Inclusion.jpg
Marina Jovanovic de la Laboratoire des bibliothèques (Bibliomedia Lausanne) a défendu la bibliothèque inclusive dans l'atelier « Pour des bibliothèques inclusives ».

Brigitte-Battig.jpg
Brigitte Bättig, vice-directrice de la Bibliothèque de la Ville de Bienne, a informé dans l'atelier bilingue « Bouquet de solutions pour une bibliothèque inclusive? » sur le nouveau projet d'un club de lecture inclusif pour les germanophones à la Bibliothèque de la Ville de Bienne (dès 2023).
 
Entre les exposés et les ateliers, le temps a été mis à profit pour faire connaissance ou échanger des expériences professionnelles.
 
Aline.jpg
Aline Yeretzian, déléguée aux bibliothèques du canton de Berne, en discussion avec Dani Landolf (à droite), le nouveau directeur des Kornhausbibliotheken, et Martin Bürki, directeur du SBD.bibliothekservice ag.
 
Malgré le nombre plutôt faible de participants (environ 50 personnes), les visages étaient finalement satisfaits de l'organisation de la Journée bernoise des bibliothèques 2022.

Blaise-und-Gisela.jpg
Blaise Humbert-Droz, responsable adjoint de la formation continue et postgrade, HEP-BEJUNE, et Gisela Trost, Unité Encouragement des institutions de l'Office  de la culture, sont heureux que la Journée des bibliothèques ait pu se dérouler sans problème.

 
   
Note globale: 0 (0 avis)