Les livres et les bibliothèques ont toujours la cote

27.10.2017 | Par Gabriela Hammel | Utilisation | A lire | Pratiques en matière de lecture

Une nouvelle publication de l’Office fédéral de la statistique OFS renseigne sur les pratiques en matière de lecture et la fréquentation des bibliothèques en Suisse.

Les informations sur les pratiques culturelles de la population résidante de la Suisse proviennent de l'enquête thématique sur la langue, la religion et la culture (ELRC), réalisée en 2014 auprès d’environ 16'500 personnes. Faisant partie des cinq grandes enquêtes thématiques liées au nouveau recensement, l’ELRC sera reprise tous les cinq ans, afin de suivre l’évolution des pra­tiques.
 
Depuis l’automne 2017, les résultats de l’édition 2014 peuvent être consultés. L’Office fédéral de la statistique les a publiés sur son site web, dans la publication Livres, ebooks, bandes dessinées et bibliothèques – Statistique des pratiques culturelles 2014.
 
De nos jours, la lecture de livres s’inscrit dans le contexte d’une forte concurrence par d’autres offres médiatiques, en particulier d’internet. On peut dès lors s’interroger sur la place qu’a aujourd’hui la lecture de livres au sein des pratiques médiatiques de la population. Lire des livres est-il encore de mise ?
 
En Europe, c’est en Suède (90%) et aux Pays-Bas (86%) que l’on lit le plus.  Mais aussi une grande partie de la population suisse lit des livres : plus de huit personnes sur dix ont lu au moins un livre pendant les douze mois précédents, que ce soit en format papier ou numérique. Ceci montre que le livre n’est pas en reste par rapport à d’autres pratiques médiatiques de la population. Lire des livres n’est pas seulement très répandu, c’est aussi une activité assez assidue : environ six personnes sur dix ont lu plus de 3 livres, et près de 30% de la population en a même lu en moyenne plus d’un par mois.
 
Avec 44%, le taux de fréquentation des bibliothèques ou médiathèques est en milieu de peloton : il se situe entre ceux du théâtre et des festivals, mais assez loin des trois domaines les plus fréquentées, à savoir les musées, expositions ou galeries, les concerts et autres spectacles musicaux, les monuments ou sites, qui présentent des taux d’environ 70% et plus. En comparaison internationale, le taux de fréquentation des bibliothèques ou médiathèques en Suisse est très éloigné de ceux atteints en Europe du nord, notamment au Danemark (63%) ou en Suède, où les trois quarts de la population (74%) fréquentent ces établissements, mais il est nettement au-dessus de la moyenne de l’Union européenne (31%). Le chiffre suisse est aussi plus élevé que dans des pays voisins comme la France (33%), l’Allemagne (23%), l’Autriche (22%) ou l’Italie (24%).
 
La publication Livres, ebooks, bandes dessinées et bibliothèques – Statistique des pratiques culturelles 2014 offre encore une multitude d’autres informations qui pourraient intéresser les bibliothèques (segments de la population qui lisent le plus, tranches d’âge qui fréquentent les bibliothèques le plus assidument, et à quelles fins etc.).
 
Les résultats tirés de la dernière Enquête thématique sur la langue, la religion et la culture sont disponibles dès maintenant sur le Portail statistique suisse, dans une publication de poche téléchargeable gratuitement. Après une publication d’envergure « Premiers résultats » en 2016 et les deux analyses plus ciblées « Films, cinéma et festivals de films » (2016) et « Paysage muséal » (2017), il s’agit de la dernière publication tirée de cette enquête menée en 2014.
 
Vers la publication Livres, ebooks, bandes dessinées et bibliothèques – Statistique des pratiques culturelles 2014 >