Protection des données

24.10.2019 | Utilisation | Droit et politique | Organisation | Protection des données

Les bibliothèques de Suisse romande sont conservatrices ! Elles conservent nos seulement des livres mais aussi des données personnelles.

En établissant des historiques de prêt, les bibliothèques conservent aussi des données personnelles qui renseignent sur nos goûts, intérêts et opinions.
 
Combien de temps les bibliothèques ont-elles le droit de conserver les données personnelles liées aux ouvrages empruntés ? Et doivent-elles obtenir l’autorisation des lecteurs et lectrices avant de créer un historique de prêt ?

Christian Flueckiger, préposé à la protection des données et à la transparence pour les cantons du Jura et de Neuchâtel, a abordé la question dans le cadre de l’émission On en parle, diffusée par RTS.
 
Vers l’émission >