En route vers la Bibliothèque inclusive

26.03.2019 | Par Clemens Moser | Collections | Les bibliothèques informent | Encouragement à la lecture | Accueil en bibliothèque | Bibliothèque et inclusion | Encouragement des bibliothèques | Offre de la bibliothèque | Offres pour personnes handicapées | Orientation clients | Subventions extraordinaires | Stadtbibliothek Biel / Bibliothèque de la ville de Bienne

La Bibliothèque municipale de Bienne a lancé un nouveau projet destiné à répondre aux besoins des personnes en difficulté avec la lecture.

Par Clemens Moser
Après avoir suivi une formation de bibliothécaire diplômé, Clemens Moser a travaillé dans le domaine de l’informatique, puis il a suivi la formation de bibliothécaire scientifique dispensée à Zurich. Successivement responsable de section à la Bibliothèque centrale de Zurich dès 1994, puis bibliothécaire cantonal adjoint à la Bibliothèque cantonale d’Argovie à Aarau à partir de 2004, il est devenu directeur de la Bibliothèque de la Ville de Bienne en 2009.
La charte de notre bibliothèque commence par le passage suivant : « L’information et le savoir sont accessibles à tous, sans distinction de statut social, de formation, de sexe, d’appartenance ethnique, d’âge ou de domicile. La Bibliothèque de la Ville de Bienne veille à ce qu’aucun habitant de la région ne soit exclus de cet accès. »
 
En Suisse, environ 800'000 adultes, soit une personne sur 6 entre 16 et 65 ans, ont des difficultés à lire et à écrire. Voilà un groupe qui fréquente rarement la bibliothèque et que nous aimerions désormais accueillir plus fréquemment dans nos locaux, car, conformément à notre charte ainsi qu’à notre contrat de prestations, nous sommes tenus à nous engager également en faveur de ce public.
 
Dans le passé, nos collections comprenaient des livres en gros caractères pour les personnes malvoyantes ou des cours de langue dans différentes langues du niveau A1 à B2, mais nous n'offrions pas de livres pour les personnes souffrant d’un handicap intellectuel, de difficultés d'apprentissage, de difficultés de lecture et d'orthographe, pour les personnes souffrant de démence naissante ou pour des analphabètes fonctionnels. Afin de ne pas exclure ces publics, nous avons décidé d’élargir notre offre et de proposer désormais une collection « Leichter zu lesen / Facile à lire ». De plus, nous avons décidé de faire traduire nos règlements en Langage simplifié et de réaliser un flyer spécifique.
 
Langage simplifié
Le Langage simplifié est un instrument qui permet un accès indépendant à l'information aux personnes dont les capacités de lecture sont limitées, de façon permanente ou temporaire, suite à un problème d'analphabétisme, une maladie ou un handicap. Il se révèle également utile aux personnes ayant une autre langue maternelle, groupe qui comprend d’ailleurs aussi les personnes sourdes, dont la langue maternelle est la langue des signes et qui ont souvent de grandes difficultés avec la langue écrite, qui, pour elles, est une langue étrangère.
 
Les textes en Langage simplifié sont créés en traduisant des textes de la langue quotidienne, de la langue officielle ou de la langue littéraire dans une langue plus facile à comprendre. Ces traductions sont effectuées selon des règles particulières. Comme la compréhension est également influencée par la présentation graphique (mise en page et typographie), il faut en même temps opter pour une présentation simple et claire du texte. Si un texte en Langage simplifié doit être publié sur Internet, il faut en outre veiller à ce qu’il soit facile à trouver. (Vous trouverez des conseils et une publication sur le sujet sur le site Web einfachsurfen.ch).  
 
Une fois la traduction terminée, il est recommandé de faire relire le texte adapté par des personnes appartenant au groupe cible respectif.
 
Afin de pouvoir faire le point des besoins du groupe cible avisé, la bibliothèque s’est approchée de l’association Insieme ainsi que d’une série d’institutions locales (Fondation Dammweg, Atelier d’occupation Maison Bill, Centre ASI, foyers pour personnes âgées, Centre de développement et neuroréhabilitation pédiatrique (C.D.N.), Ecole de pédagogie curative, AK 15, Atelier Passage, Fondations GAD et Battenberg). En outre, en étroite collaboration avec le Centre ASI, nous avons organisé deux visites de la bibliothèque pour des handicapés adultes. Rencontrant des échos très positifs, ces visites ont toutefois révélé clairement les points faibles de notre bibliothèque : offre restreinte en matière de médias (pas de romans pour adultes en Langage simplifié), signalétique peu claire, règlements trop complexes). Grâce aux contacts directs, nous nous sommes également rendus compte que le groupe cible avisé a besoin d’un accompagnement personnalisé et de personnes de référence ( ! ) fixes.

Nous avons engagé une collaboration avec Bibliomedia Soleure et Lausanne pour développer nos collections et nous avons aménagé un espace dédié à cette nouvelle offre. Celui-ci se trouve dans l'espace public de la bibliothèque et offre un coin lecture.